Calvaires

Img 73

2011 et 2014 : À la demande des habitants des hameaux des Maupinières et de la Régeolière, BPN a restauré les deux calvaires  et posé des pupitres relatant brièvement l'histoire de ces calvaires.

Calvaire des Maupinières
Ce calvaire a été construit au début du XXème siècle par la famille Tafoiry. Lors du remembrement dans les années 1985, il est détruit pour permettre l' élargissement du chemin.
En 2011, l' association entreprend et finance la restauration du calvaire. La commune prend en charge la peinture du Christ, la famille Tafoiry offre le bois et les pierres de granit, l' entreprise Pelay le réalise dans le cadre d'un mécénat de compétences.
Le calvaire est inauguré le 9 mars 2012, l' abbé Hébert, curé de la paroisse Saint Germain — Saint Lhômer, le bénit le 25 avril 2013.

Img 0075
Dsc 2

Calvaire de la Régeolière
Ce calvaire a été construit à la fin du XIXème siècle par Sophie Girard, veuve de Monsieur Clément Orème, propriétaire à la Régeolière, un hameau qui compta jusqu'à 17 bâtiments, actuellement 7.
En 1906, Sophie Girard léga à la commune de Bretoncelles, sa ferme de la Régeolière ainsi qu'une autre située à Saint Eliph. En 2008 environ, les buissons recouvrant le site ayant été rasés, les morceaux du Christ en fonte qui s'était brisé en tombant, ont été découverts.
Plus d'un siècle plus tard, l' association BPN, entreprend et finance la restauration à l' identique du calvaire. Un socle rond en briques a alors été construit, le Christ restauré, une croix de bois réalisée.
Le 4 août 2014, ont lieu l'inauguration, ainsi que la bénédiction par l'abbé Hébert.
Le calvaire se situe sur une parcelle hors propriété et se trouve sur un sentier de  randonnée balisé. 

Date de dernière mise à jour : 15/12/2020